Incroyables Comestibles

Si vous êtes un petit groupe de citoyens désirant mettre en oeuvre ce projet dans votre quartier, contactez nous sans hésiter!

Compte rendu de la réunion du 9 mai 2018: document

  1. Naissance du projet

Le projet des Incroyables Comestibles a été lancé par l’association Mortagne en Transition en mai 2017. Ce projet est l’un des quatre piliers de « Mortagne en transition » avec le verger collectif, la grainothèque et le Système d’échanges local (SEL).

Le projet est simple, il s’agit de planter partout où c’est possible, d’entretenir, d’arroser et de partager. Un groupe de citoyens est motivé pour initier cette démarche en passant par la fabrication et l’installation de bacs potagers dans divers lieux de la ville.

7

  1. Définition des Incroyables Comestibles

Le mouvement des Incroyables Comestibles, lancé en 2008, par un groupe citoyen de Todmorden (ville de 15 000 habitants du nord-ouest de l’Angleterre), fait partie des projets emblématiques des villes en transition. Il consiste à créer des espaces comestibles à partager partout où on a envie de le faire : devant chez soi, sur son balcon, dans sa cour, sur son lieu de travail ou encore dans tout endroit public autorisé de la ville. L’objectif vise à créer une abondance gratuite de nourriture à partager pour tous, dans une démarche d’autonomie alimentaire locale, saine, durable, engagée et inclusive. Il s’agit d’unir citoyens, professionnels et municipalités pour favoriser l’intelligence collective. De nombreuses villes dans le monde ont recréé ce nouvel art de vivre au bénéfice du bonheur citoyen, le but étant ici de faire preuve d’autonomie face aux contraintes économiques et de valoriser les espaces cultivables inutilisés pour le bien commun.

  1. Présentation des sites

Plusieurs sites ont été retenus. Par site, il nous a paru essentiel d’avoir un pilote, garant de la bonne tenue du bac. Les sites présentés ont donc chacun un pilote.

Les sites sont des lieux publics sous réserve d’autorisation de la municipalité.

1er site : Place du Général de Gaulle face à la librairie « le goût des mots » et l’office du tourisme

7

2ème site : Rue du Faubourg Saint Langis dans l’allée menant au stade

5

3ème site : Place de la République face au Café de France

4

4ème site : Quartier des Roches en partenariat avec l’association « Convivialité et partage »

3

5ème site : Le talweg, là où est implanté le verger partagé

D’autres sites sont à l’étude comme les établissements scolaires, les terrains municipaux qui s’y prêteraient. Ils seront mis en place au fur et à mesure en fonction de la motivation des citoyens.

  1. Démarche participative

Changer l’agriculture, c’est changer notre mode de consommation, c’est aussi changer notre mode de production. A notre propre échelle, chacun peut être acteur de ce changement fondamental.

L’idée est de faire de la ville un immense jardin partagé, auquel tout le monde peut contribuer. Chacun dans son quartier, est ainsi appelé à devenir un apprenti « jardinier-citoyen » en plantant, cultivant et récoltant à sa guise les fruits de son bac potager en libre-service.

Sans titre

Pour commencer, il est prévu un atelier « fabrication des bacs ». L’idée est de créer un bac à partir de bois de récupération, comme des palettes. Un local a été proposé par la mairie, rue des Quinze fusillés. Il permet de stocker du bois, quelques outils et de se réunir pour une fabrication collective des bacs.

Le système bac potager, récupération d’eau de pluie, compost formerait ainsi un cercle vertueux.

Pour la plantation et l’entretien des bacs, les habitants du quartier pourront s’impliquer à leur guise. Cela permet de créer du lien.

L’objectif est d’être dans un mouvement joyeux et solidaire intergénérationnel pour créer de l’abondance à partager. La production pourra être également déguster ensemble avec tous les acteurs du projet de quartier.

  1. Respect de l’environnement

L’un des engagements des Incroyables Comestibles est d’agir avec la nature et non contre.  Respecter la terre, le vivant et les cycles naturels est primordial. Pour cela, les principes mis en œuvre sont :

  • Construire les bacs à partir de matériaux recyclés
  • Concevoir des systèmes résilients (résistants aux pics de chaleur notamment) et à fort degré d’autonomie (nécessitant peu d’intervention en arrosage notamment)
  • Associer les plantes qui se renforcent mutuellement et adaptées à leur lieu d’implantation
  • Privilégier les pratiques respectant la vie du sol afin de développer la fertilité naturelle de ces bacs
  • Ne produire aucun déchet (recycler)
  • Promouvoir le recyclage des déchets verts et l’utilisation des purins de plantes sauvages en lieu et place des pesticides conventionnels
  • Quand cela est possible, récupérer l’eau de pluie pour les besoins en eau
  • Mettre en application les 5 « R » : Réparer, recycler, réutiliser, réduire, refuser (les produits toxiques) et ne produire aucun déchet

Dans un second temps, la valorisation des « déchets » verts du quartier pourrait être mis en place avec la création d’aires de compostage pilotée par un référent composteur.

 

  1. Projet pédagogique

Cette démarche collective est basée sur l’échange de savoir-faire et le partage d’expérience. C’est par exemple, une manière de confronter les enfants à l’enseignement des méthodes de jardinage, dans un esprit ludique et conviviable. Les enfants sont des guides, ils s’émerveillent de voir les légumes pousser. Le partage pour l’enfant est naturel.

Il est aussi prévu d’informer le public sur les projets de Mortagne en transition permettant d’avoir une vue globale sur les projets et réalisations (panneau d’informations, pupitres…) et les principes mis en œuvre. Les plantes seront identifiées incluant des notes explicatives sur les bienfaits qu’elles apportent à ces voisines.

 

  1. Partenaires
  • Mairie de Mortagne-au-Perche
  • Office de tourisme
  • Menuiserie de l’ASPEC
  • Hydronic
  • Bellême Bois
  • Grainothèque de Mortagne-au-Perche

Mortagne, le 21 mars 2018

Charte des Incroyables Comestibles

Publicités