Le verger partagé

Ce projet de verger partagé répond à des besoins urgents et vitaux, d’un point de vue alimentaire (pour progresser sur la résilience), social (création de lien social à travers une activité productive conviviale), économique (gratuité des fruits, consommation responsable), environnemental (agrobiologique et permaculture, produire plutôt qu’importer), et d’éducation populaire (transmission des connaissances fondamentales sur notre environnement et l’agro-écologie).

Sans titre
Projet d’implantation des arbres dessiné par l’artiste Joel Auxenfans.

1. Naissance du projet

Le projet du verger partagé a été lancé par l’association Mortagne en transition en mai 2017. Il s’agit d’un projet de verger collectif dédié à la culture d’arbres fruitiers de notre région, sur une parcelle communale de plusieurs milliers de m².

Aujourd’hui tout est à faire : le choix des arbres, la gestion de l’eau, le travail du sol, la plantation et l’entretien. L’association recherche activement des partenaires et des financement pour réaliser ce projet d’intérêt général.

2. Définition de projet partagé

Le verger partagé est un espace vert cultivé et animé par les habitants. C’est un lieu de vie ouvert sur le quartier qui favorise les rencontres entre générations. Il facilite les relations entre les différents lieux de vie de la commune ( écoles, entreprises, établissements d’insertion, associations …)

Il participe au maintien de la biodiversité et s’inscrit dans une démarche locale de développement durable. Des arbres fruitiers (pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers…) seront plantés ainsi que des petits arbustes fruitiers (groseillers, framboisiers et cassissiers) et des plantes compagnes. Les essences seront adaptées aux conditions locales.

3. Présentation du site

Il s’agit d’une parcelle appelée Talweg se trouvant derrière la gendarmerie, elle est à la fois accessible par sentiers piétons et voie à faible circulation. Elle se situe à proximité directe d’habitations, de l’école Beaupré et du lycée Jean Monnet. C’est également un lieu de promenade. Ce terrain répond parfaitement à notre souhait de l’intégrer au cœur de la vie des Mortagnais. Par ailleurs, et malgré la proximité direct de la ville, cet ancien pâturage s’ouvre sur une vue magnifique du bocage de Loisé.

4. Démarche participative

L’association mortagne en transition souhaite encourager le développement des vergers partagés s’appuyant sur une démarche de concertation et de forte implication des habitants ( exemple faubourg saint Langis).

L’association soutient les vergers collectifs dans la mesure où le jardin est le fruit de la création collective et concertée. La participation des habitants à la vie du jardin (plantations, ateliers etc…) et à la gestion du site fait partie intégrante du projet.

5. Respect de l’environnement

 

Un verger partagé est un terrain d’expérimentation pour des pratiques respectueuses de l’environnement (sans recours aux pesticides et engrais chimiques).Il participe au maintien de la biodiversité en milieu urbain et au développement d’une présence végétale dans la ville, qui privilégie une gestion écologique du site.

6. Projet pédagogique

    • Mise en valeur des espaces de vie et de partage
    • Sensibilisation du public au rôle des végétaux dans notre société
    • Transmission de concepts (arbres adaptés aux sols et au climat de notre région)
    • Récolte et transformation des fruits (gratuitement)
    • Valorisation esthétique des espaces verts
    • Investissement profitable pour tous et pour plusieurs générations
    • Mise en place d’ateliers de jardinage pour les habitants 

7. Vergers en partage

Dans des vergers anciens, (voir à l’abandon) des arbres croulent sous les fruits qui ne sont pas cueillis. Par ailleurs, certains propriétaires se trouvent dans l’incapacité de cueillir leurs propres fruits. L’association pourrait alors faire le lien avec de potentiels cueilleurs afin de lutter contre le gaspillage alimentaire et permettre à toute personne de manger ces fruits locaux.

8. Partenaires

  • Mortagne en transition
  • Mairie de Mortagne, ateliers municipaux
  • Parc naturel du perche
  • Producteurs/ pépinières
  • Association Croqueurs de pommes
  • Joel Auxenfans, artiste DRAC.
  • Les citoyens.

 

Cette charte du verger en cours d’élaboration est un outil de réflexion commune qui tend à évoluer.

Publicités